Rapport 2022 sur le développement durable

47 Matière première bois Au cours de la dernière période de rapport, le volume de bois massif transformé à Bützberg a encore augmenté par rapport aux années 2019/2020. Un total de 1664 m3 a été transformé, ce qui correspond à une augmentation de 10,9%. Le volume total de bois, y compris le noyer dit d’Amérique (Juglans nigra), provenait en 2021 à 99,9% et en 2022 à 100% uniquement de forêts européennes exploitées de manière durable. Nous attachons une grande importance à la gestion durable des forêts. Sur ce point, les différents certificats et labels écologiques existants ne fournissent souvent pas assez de garanties. Ils sont certes attribués par diverses institutions, associations ou instituts de contrôle, qui se disent „indépendants“, mais après l’attribution du certificat, les contrôles réguliers ne sont généralement plus effectués. De plus, certaines forêts protégées sont coupées à blanc et certains labels de qualité ne sont en réalité que des promesses écologiques trompeuses. Début 2023, une enquête internationale menée par l’International Consortium of Investigative Journalists (un réseau mondial de 280 journalistes d’investigation dans plus de 100 pays) a révélé la redoutable ampleur de ces abus. Cette enquête a démontré à quel point la précieuse ressource qu’est le bois est menacée par l’abattage illégal, une demande mondiale croissante et des certifications douteuses. En réponse, Greenpeace Suisse a déclaré dans un article de presse du 2 mars 2023: „Les labels verts FSC pour le bois peuvent même être néfastes“. On peut en déduire que tout type de label doit être remis en question de manière critique. Il est d’autant plus important pour nous de connaître précisément l’origine de notre bois massif. Afin de garantir que notre bois massif provient d’une exploitation forestière gérée durablement, il est évalué et acheté sur place dans toute l’Europe par les experts de Girsberger. Cette évaluation et ces acquisitions sur place demandent de se déplacer en permanence dans les régions forestières d’Europe parfois très reculées. Mais ces efforts se justifient pleinement. En effet, nous suivons ainsi les arbres tout au long de leur cheminement depuis les grumes jusqu’au produit final transformé: depuis le début, que ce soit directement en forêt ou sur le parc à grumes où les troncs sont collectés, en passant par les travaux en scierie, les processus dans la cellule d’étuvage jusqu’au stockage en plein air sur des années – suivi par le séchage en cellule. Nous conservons ainsi le contrôle permanent depuis l’origine en passant par la maturation des grumes jusqu’au produit brut utilisable. Le chêne est et restera dans un avenir proche un bois très recherché, avec pour conséquence, que cette essence est fortement surexploitée au risque d’être abattue sans scrupules. C’est pourquoi nous nous engageons depuis 2019 auprès de l’association pour l’emploi des chênes et des feuillus français (APECF). Cette association, qui rassemble tous les transformateurs de bois feuillus français est soutenue et encouragée par le gouvernement français. L’association a pour objectif de garantir la disponibilité limitée de la ressource à moyen et long terme et de garantir l’activité dans ce secteur. Dans cette optique, l’association s’est donnée pour mission de diffuser et de mettre en œuvre le label de qualité „EU-Transformation“. Les entreprises accréditées par l’association sont tenues d’exporter les grumes de chêne, achetées sous ce label soutenu par l’État, exclusivement vers les pays membres de l’UE, la Suisse et l’Angleterre, et de ne transformer le bois qu’à l’intérieur de ces frontières. Chaque entreprise est contrôlée au moins une fois par an. Au cours de ces contrôles, la fiabilité écologique et la traçabilité du bois acheté dans le cadre des ventes communautaires doivent être confirmées et prouvées. En outre, des contrôles peuvent également être effectués auprès de clients des entreprises accréditées. Cette réglementation stricte permet de contrôler étroitement l’exploitation et la transformation ultérieure des grumes de chêne françaises et de les gérer dans le respect de l’environnement. De plus amples informations sur ce label de qualité peuvent être consultées sous https://label-apecf-80.webself.net/presentation Le développement de notre négoce de bois, qui constitue depuis 2014 un domaine d’activité distinct au sein de Girsberger, explique que la quantité de bois massif que nous utilisons pour nos propres besoins est dans l’intermédiaire devenue secondaire. Sur les Écologie Peter Reichen Responsable Négoce de bois, Girsberger SA Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) Lien vers le site web: https://www.icij.org/investigations/ deforestation-inc/

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ1