Rapport 2022 sur le développement durable

5 non seulement problématiques sur le plan politique, mais qui, dans certains cas, peuvent également aller à l’encontre des efforts consentis en matière de protection de l’environnement. Il n’est cependant pas rare que ces compromis soient également nécessaires d’un point de vue économique pour maintenir l’économie en activité, qui est à son tour garante de paix sociale. Refuser d’admettre les dilemmes auxquels sont confrontés les gouvernements et la nécessité de compromis difficiles, c’est ignorer qu’il leur faut avant tout défendre les droits de l’homme, la démocratie et l’économie de marché. Car: Sans économie florissante, sans aide humanitaire et sans défense des droits de l’homme et de nos valeurs démocratiques, le réchauffement climatique ne peut être stoppé. Satisfaire à ces conditions de base d’une importance capitale au niveau mondial, exige actuellement de tout gouvernement démocratique et responsable un effort d’une ampleur insoupçonnée. Les ressources nécessaires à la maîtrise des problèmes en termes de biens de première nécessité, d’infrastructures, d’énergie, d’armes, de munitions, de personnel et de capital sont systématiquement surexploitées. Compte tenu de la multitude de menaces à hauts risques, aucune amélioration n’est envisageable pour l’instant, et le réchauffement climatique reste donc jusqu’à nouvel ordre relégué au second plan de la politique internationale. La responsabilité principale en matière d’écologie et d’économie durable incombe d’autant plus aux entreprises. Car il faut garder à l’esprit: L’essence même du développement durable consiste à ne jamais perdre de vue les trois composantes – l’environnement, l’économie et la société – et à trouver le juste équilibre entre elles. Ces dernières sont susceptibles d’évoluer en fonction des situations. C’est précisément pour cette raison que le constat suivant semble incontournable: Sans initiatives délibérées et sans gestion durable au sein des entreprises, le réchauffement climatique ne pourra pas être enrayé. Les entreprises ne devraient donc pas se contenter d’annoncer haut et fort leurs objectifs et ambitions sur le long terme, mais mettre en place de manière continue des pratiques durables. Des actions qui ne soient pas faussement respectueuses de l’environnement et du développement durable, mais qui contribuent efficacement à la lutte contre le réchauffement climatique. Plus que jamais, il est essentiel que chaque entreprise adopte des mesures de protection du climat innovantes et procède à des investissements quantitativement conséquents par rapport à la globalité de ses activités. Chez Girsberger, nous mettons tout en œuvre pour que le respect de l’environnement reste une priorité pour l’ensemble de notre groupe. Afin d’évaluer, de décider et de diriger de la manière la plus cohérente qui soit sur le plan économique et écologique, les objectifs environnementaux et le contrôle de la réalisation des objectifs écologiques font partie intégrante de notre planification économique ainsi que de notre système interne de rapport et de contrôle. Cette politique s’applique à tous nos sites de production en Suisse, en Allemagne, en Serbie et en Turquie, à nos succursales dans d’autres pays, ainsi qu’à Mobimex AG, dont le siège est à Seon, en Suisse. Les pages suivantes du présent rapport indiquent que, bien que nous n’ayons pas été en mesure d’atteindre tous nos objectifs, nous avons une nouvelle fois réalisé des progrès considérables. Le présent rapport vise avant tout à démontrer que nous nous fixons en permanence de nouveaux objectifs contraignants et que nous les suivons de manière conséquente. Nous poursuivrons avec détermination nos efforts en faveur du respect de l’environnement et de l’amélioration continue de notre gestion durable et vous remercions chaleureusement de la confiance que vous accordez à Girsberger, Mobimex et Boreal. Michael Girsberger Bützberg, le 31 mars 2023 „L’essence même du développement durable consiste à ne jamais perdre de vue les trois composantes – l’environnement, l’économie et la société – et à trouver le juste équilibre entre elles.“

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ1