Rapport 2022 sur le développement durable

56 Écologie Émissions Le CO2 se situe au premier plan des émissions, sur les deux sites en question. Nos émissions de CO2 ont été remises à jour pour ce rapport et réparties en rubriques 1 à 3. Sur les deux sites, les carburants fossiles utilisés pour les déplacements (en plus de l’énergie de chauffage à Endingen) sont les principaux responsables de l’émission de CO2. Nous nous étions fixés comme objectif d’étendre, au cours de la période de rapport actuelle, l’infrastructure de recharge pour les véhicules jusqu’à 3,5 tonnes. Une évaluation des besoins auprès des collaborateurs et de la planification de la flotte sur les deux sites a toutefois révélé que l’infrastructure existante suffisait à couvrir les besoins jusqu’en 2023. Nous évaluerons à nouveau pour 2024 l’opportunité d’une extension. Toutes nos émissions de CO2 des rubriques 1 et 2, ainsi que celles quantifiées de la rubrique 3, sont intégralement compensées par des certificats de la fondation Fair Recycling. Site de Bützberg Pour le présent rapport, nous avons réévalué les facteurs d’émission de CO2, mais également de SOx et de NOx, en utilisant les bases actuelles de l’OFEV (Office fédéral de l’environnement). Les émissions de SOx et de NOx sont toutefois si faibles, avec respectivement 0,006 et 0,3 tonne, que nous les surveillons de près mais ne les développons pas dans ce rapport. Dans la rubrique 1, le carburant est de loin le poste le plus important avec 87% du volume total. Après une réduction des déplacements en raison de la pandémie, nous constatons que les émissions ont retrouvé leur niveau habituel. Par ailleurs, avec 6%, les émissions de CO2 provenant du chauffage au fioul font partie des émissions directes figurant dans la rubrique 1. Nous sommes parvenus à maintenir la part de fioul dans la couverture de nos besoins en énergie de chauffage à un niveau bas. Notre chauffage au bois a fonctionné de manière fiable et les jours très froids qui n’ont pas pu être couverts par le seul chauffage au bois ont été rares. Les installations sanitaires et les locaux destinés au personnel sont les principaux consommateurs d’eau sur le site d’Endingen. En conséquence, les chiffres de consommation restent stables et se situent dans la plage de fluctuation normale. A Bützberg, la consommation générale d’eau représente 43% pour la période de rapport et reste stable depuis quatre ans à environ 1200 m3/an. Avec 34%, l’eau de traitement pour le séchage du bois est le poste de consommation le plus important, vient ensuite avec 23% l’arrosage des espaces verts. Les eaux utilisées au niveau de la production et l’arrosage varient fortement. L’arrosage dépend des conditions météorologiques, tandis que la consommation d’eau nécessaire à la production est fonction de la fréquence d’utilisation du séchoir à bois. A ce niveau, nous avons procédé en 2022 à une optimisation du traitement de l’eau qui nous permettra d’économiser 30 à 50% d’eau. Les chiffres de 2023 nous indiqueront si cette mesure est réellement efficace. La consommation réduite en 2022 est certes prometteuse, mais étant donné que cette baisse de consommation n’a été effective que durant quelques mois et que par ailleurs la cadence de travail influence la consommation, seuls les chiffres sur l’ensemble de l’année 2023 permettront d’établir une estimation fiable. Roland Ammann L’eau

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ1